Archives de Catégorie: BD

Alice au pays des singes

Par défaut

Image

Alice au Pays des Singes

Dans cette bande dessinée apparait la petite fille blonde du pays des « Merveilles » mais par un malencontreux hasard, elle se retrouve dans la jungle de Tarzan avec des singes farceurs, un tigre rebelle et des chauves-souris dégoûtantes! Elle va devoir retrouver son chemin grâce à un singe mandrill nommé Eddy. Cet Eddy manque de politesse et de savoir vivre mais se révélera un cœur aimant et un soutien sans faille pour la petite Alice. Celle-ci est un faux portrait de la bourgeoisie! A vous de juger mais je trouve qu’elle donne beaucoup de conseils mais ne les suis pas beaucoup! Voilà pour ce qui est des deux personnages principaux.

En ce qui concerne la bande dessinée en elle-même, j’ai tout d’abord eu du mal à m’y retrouver mais une fois la trame comprise je me suis amusée de cette lecture: Parfois les scènes se suivent horizontalement sur les deux pages. Cela peut dérouter au début mais quelle originalité! En ce qui concerne le graphique rien à signaler, le dessin et les couleurs sont agréables.

=> Donc c’est une belle découverte: Merci Maman pour ce cadeau!

Publicités

La fille de l’Eau

Par défaut

La fille de l’eau
De Sacha Goerg
Editions DARGAUD

Résumé:

Un matin d’automne, une jeune femme travestie en homme arrive en pédalo au pied d’une magnifique villa moderne. Elle espère découvrir qui sont ces autres à qui son père n’a pas jugé nécessaire de révéler son existence.

Mon avis:

La fille de l’eau est une bande dessinée (ou roman graphique pour les plus pointilleux) comme je n’en lis pas souvent. D’abord au niveau graphique, les dessins sont à partir d’aquarelles, et je ne suis pas fan. J’ai l’impression qu’au lieu de faire ressortir le dessin, cela fait plutôt « brouillon ». Certes les expressions des personnages sont présentes mais les contours des personnages, des paysages restent flous. Pour ce qui est des couleurs, il n’y a pas de juste milieu entre fade et criards! (Mais que fait ce rouge pétant ou ce violet criard au milieu de tout ça?)

Dans l’histoire, Judith, travestie en garçon, va pénétrer dans le maison (ou plutôt Villa) de son défunt père et essayer de retrouver un peu de son histoire parmi son demi-frère et la mère de celui-ci.
Le thème de l’homosexualité est évoqué, mais comme pour les dessins, tout reste un peu brouillon..

Je suis donc carrément passé à côté de ce livre 😦

Not perfect..

Par défaut

Je veux l’homme parfait!
De Goupil & Douyé et Laeticia Aynié
Editions Vents d’Ouest

Résumé:
Vous rêvez d’un homme parfait? Ce guide au féminin l’a fait! Suivez nos conseils et votre Jules deviendra docile comme un hamster! Efficacité garantie!

Mon avis:
Suite à l’avis très enthousiaste de Toinette, j’ai lu cette bande dessinée, mais j’ai été assez déçue. Les dessins ne sont pas mal, et je me suis légèrement attachée au couple que forment les deux protagonistes, mais cela n’a pas suffit. J’ai trouvé que les défauts imputés aux hommes faisaient trop « clichés » (bierre, foot, mauvaise hygiène corporelle..) . C’est 71 pages de critiques gratuites sur les hommes sans critique pour les femmes, sauf très légèrement à la fin!

Trois parties:
-Comment ça fonctionne, un homme? (J’aimerais bien le savoir ^^)
-En avant pour le dressage? (Je ne veux pas d’un chien, je veux un homme! Depuis quand dresse-t-on un être humain???)
-Exercices pratiques… (Mouais..)

C’est vrai que les hommes ne sont pas parfaits, mais les femmes non plus, et heureusement.. J’ai donc rit un peu jaune, même si je suis une fille… Il aurait fallu un juste milieu entre les deux.. Dommage!

A paraitre « Je cherche le grand amour » dans la même collection (Les guides au féminin), je pense que je le lirais également, mais j’espère qu’il sera différent de cette bande dessinée!
Merci également au site Chez les Filles!

Comme un bonbon acidulé

Par défaut

Joséphine change de camp
De Pénélope Bagieu
Editions Jean Claude Gausewitch


Le troisième tome de la série!! Rien ne vaudra « Ma vie est tout à fait fascinante« , mais j’aime ce que fait Melle Bagieu. Je n’achète pas beaucoup de bandes dessinées, même si l’envie me prend parfois de dévaliser le magasin. Cet achat a été -non compulsif- et la B.D. est même resté plusieurs jours à côté de mon lit sans que je ne l’ouvre (oui, mon état était juste « critique » pendant cette période). Le problème avec les bandes dessinées, c’est que je les lis beaucoup trop vite!


Ici, Joséphine a trouvé un chéri (damned), Simon et elle raconte sa nouvelle vie. C’est chou, plutôt marrant, même si ce n’est pas rire aux éclats, mais ça me fait toujours passer un excellent moment…!
J’ai beaucoup de mal à écrire des critiques sur les B.D. mais avec Pénélope, c’est facile je lis son blog à chaque nouvelle parution d’une planche, j’aime son coup de crayon et les couleurs qu’elle utilise… Et surtout, surtout, je me retrouve toujours un peu dans ce qu’elle raconte!

Une championne Pénélope!

Mon précédent article sur les BD de P. Bagieu: ICI