Rosa Candida

Par défaut

rosa_candida

Rosa Candida nous conte un passage de la vie d’Arnljotur, 22 ans, qui traverse plusieurs pays pour trouver l’endroit idéal, un cloitre ou planter une rose spéciales appelée la Rosa Candida (son nom latin) ou Rose à huit pétales.

Ce récit est un conte initiatique. Un conte car les les éléments ne sont pas définis, il n’y a presque aucun repère de lieu.  On sait juste que le narrateur a grandi dans un pays de roche et de lave ( l’Islande?), qu’il traverse plusieurs pays où les langues lui sont étrangères et passe une partie du livre dans une forêt touffue! En ce qui concerne l’unité de temps, on peut deviner que l’époque est la même que la nôtre mais peu d’éléments le prouve.

Ce qu’on peut constater est qu’il n’existe pas de lutte du bien contre le mal. Le récit est initiatique, il permet au héros de se trouver, de savoir quoi faire de sa vie, dans quelle voie la mener, sachant qu’il a déjà une petite fille (conçue dans une roseraie; ici aussi le registre du conte ou de la poésie transparait). Mais je me suis lassée de l’inaction du narrateur à partir de son entrée au monastère.  Les cinquante dernières pages furent donc assez laborieuses. Je suis assez déçue, je passe toujours à côté des livres plébiscités par la majorité des lecteurs.

Publicités

"

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s