Une pièce montée

Par défaut


Une pièce montée
De Blandine Le Callet
Éditions Le livre de Poche


Présentation de l’éditeur

La pièce montée arrive, sur un plateau immense porté par deux serveurs. Vincent voit osciller au rythme de leur marche cette tour de Babel en choux à la crème, surmontée du traditionnel couple de mariés. Il se dit : C’est moi, ce petit bonhomme, tout en haut. C’est moi. Il se demande qui a pu inventer un gâteau aussi ridicule. Cette pyramide grotesque ponctuée de petits grains de sucre argentés, de feuilles de pain azyme vert pistache et de roses en pâte d’amandes, cette monstruosité pâtissière sur son socle de nougatine. Et ce couple de mariés perché au sommet, qu’est-ce qu’il symbolise, au juste ? B. L. C.


Mon avis:

Livre reçu dans mon colis du swap Lecture au Parc… Sauf qu’il fait maintenant trop froid pour lire dehors! Un grand merci à Agnès!
Autant le dire tout de suite, j’avais placé ce livre très haut dans mon estime, mais malheureusement, il s’est finalement révélé moins bien que je ne l’espérais. J’aime beaucoup le fait que ce soit plusieurs personnages du mariage qui raconte le déroulement du mariage de leurs points de vue, avec une mise en abime sur leurs propres histoires, un peu comme dans « Petites Infamies » lu précédemment.
J’étais heureuse d’un livre sur le mariage après ma lecture éprouvante de « La route ». Mais, il faut se méfier des apparences, et comme le laisse transparaitre la présentation de l’éditeur ce livre est acide. Ça pique de partout, comme l’on peut en voir souvent dans les histoires de famille, entre les querelles pour de l’argent ou le cœur.
Malgré tout, c’est une réussite pour Blandine Le Callet d’exprimer aussi bien toutes ces rancœurs, ces non-dit,ces désillusions que l’on rencontre dans toutes les familles.
Parmi toutes les histoires, si vous lisez un jour ce livre, je trouve que le récit de Pauline respire vraiment de vérité, je me suis retrouvée moi-même plus de dis ans en arrière en tant que fille d’honneur…
Ensuite, il y a certains recits que l’auteur aurait pu épaissir et explorer davantage, c’est le cas pour Bertrand, Hélène et Bérengère.

Un livre pas mal, au final… Mais sans plus!

Publicités

"

  1. A lire ta critique, j’ai vraiment envie de le lire, j’adore les histoires de famille. Comme je n’ai pas lu « petites infamies » je ne pourrai pas être déçue.
    Que lis-tu en ce moment ?
    Je te souhaiteu ne bonne journée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s